UN  PEU  DE  TECHNIQUE

                                                               

 
 

             Comment ça marche ?

Essayons de répondre avec quelques photos à la question que se posaient tous ceux qui ont aussi, autrefois,  démonté leurs jouets, des vieux réveils ....

CHEVAUX

Auto-Galop  (MFA)

Une roue à rochets (dents inclinées ) et un cliquet maintenu par un ressort : c'est exactement le même principe que la roue libre du vélo, mais avec les pièces visibles.

 

 Cheval Bronco (MOBO)

Une roue en caoutchouc, avec un "étrier" sur le côté : pas de ressort, la pesanteur suffit .La souplesse (relative) du caoutchouc bloque la roue qui ne peut donc tourner que vers l'avant

 



                              LES CYCLORAMEURS

LEVIER CENTRAL VERTICAL

L'axe de rotation du levier est parallèle à l'axe des roues, ce qui simplifie le mécanisme

 

       

le système le plus simple: un seul levier vertical  et une biellette qui transmet le mouvement à un vilebrequin sur l'axe des roues

avantages: simplicité de construction; avance aussi bien en tirant qu'en poussant; marche avant ou marche arrière

inconvénients: vitesse faible; points morts...qui conduisent les débutants à des hésitations entre marche avant et marche arrière !

          

Plus facile à utiliser, le système à chaîne  agissant sur une roue libre (ou roue à rochets et cliquet) avec  ressort de rappel

inconvénients: pas plus rapide, ne fonctionne qu'en traction   pas de marche arrière .


Les rameurs actionnés par une corde (Auto-Skiff de MFA) ou par une courroie (ruderrenner de Steiff) fonctionnent sur le même principe


DEUX LEVIERS VERTICAUX

 

 

La seule différence réside dans le mouvement alternatif des bras.

  Ces systèmes peuvent être améliorés en ajoutant une démultiplication qui augmente la vitesse: roues dentées avec chaîne et engrenages.

ci-dessus, vilebrequin + chaîne ( cyclorameur P.GUY )

ci-dessus : chaîne, ressort et roue libre + chaîne  (cyclorameur La Reine)


 


                    

 LEVIERS HORIZONTAUX       

Les modèles avec deux leviers horizontaux sont ceux qui reproduisent le plus fidèlement  les gestes du rameur dans sa barque( les seuls que l'on devrait appeler "cyclorameurs" ?) . Ils sont d'une réalisation un peu plus élaborée.

L'axe de rotation des leviers  et l'axe des roues sont perpendiculaires; plusieurs solutions ont été imaginées pour permettre le déplacement des pièces dans des plans différents (horizontal/vertical)

 


les rotules; elles permettent à la fois le mouvement horizontal des leviers et le mouvement vertical du pignon arrière

L'ETOILE

DEVILLAINE

CYCLO ETOILE

 Les rotules sont coûteuses à fabriquer, pour des modèles plus simples, on laisse: 

 du jeu  dans les assemblages ; un rivet traversé par une goupille suffira, comme pour ce modèle (Morellet Guérineau)


LES ENGRENAGES
Pierre GUY

Ici les engrenages ont un double usage:ils changent la direction du mouvement , ce qui est assez rare, et ils augmentent la vitesse. 

 Dans beaucoup de modèles (et notamment de fabrication  américaine) les engrenages  servent uniquement comme moyen de démultiplication.

 

 




 

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement